Le Crocodile Paroissial
Humour athée, parodie et satire.

Les informations de l'agence EAP sont d'une "exactitude biblique."



Notre site paroissial
est #1 sur Google !


Sujets d'actualité
Clonage chrétien
Immortalité du Pape
Kung-fu catholique
Faux paroissiens
Culte de Marcel
L'Eglise admet que la terre est ronde
Sectes
Pétomanie
Renouveau charismatique
Prêtres athées
Eau bénite
Spiritualité marxiste
Chrétiens primitifs
Halloween
Vraie Croix
Iznogoud accusé d'islamophobie
Casimir

Liens externes
Jésus-o-Matic
FAQ sur l'athéisme
Dieu : 329 arguments

Donnez votre avis !
Contacter la rédaction
Forum de discussions




wArchives:


-- ACCUEIL --



wPublicité








This page is powered by Blogger. Why isn't yours?
wmardi 24 décembre 2002



La Lutte Monacale bientôt sport olympique ?

BARCELONE (EAP) - En réaction à la prolifération des arts martiaux d'inspiration bouddhiste et taoïste, le père Carlos Azpiroz Costa, maître de l'Ordre des Dominicains, a officiellement demandé au Comité International Olympique (CIO) d'inscrire la lutte monacale au programme des prochains Jeux Olympiques.

Cette discipline sportive, que l'on appelle improprement "kung-fu catholique" dans les milieux des arts martiaux, est aujourd'hui surtout pratiquée dans les monastères occidentaux. Technique de défense, la lutte monacale est aussi décrite par ceux qui l'exercent comme une puissante expérience spirituelle.

Selon l'historien du sport Marc Lestrade, cette initiative olympique se situe dans une longue tradition de promotion des sports d'autodéfense au sein de l'Eglise catholique.

Car on ignore souvent que les Dominicains, à l'instar des Templiers, sont l'un des nombreux ordres religieux créés à l'occasion des croisades. Saint Dominique de Guzman, le fondateur de l'ordre, a ainsi participé au début du 13ème siècle à la lutte contre les albigeois, des mystiques non-violents qui refusaient l'autorité du Pape.

Le futur saint a fait preuve d'une grande bravoure lors des procès en hérésie qui ont accompagné la progression des armées papales. Grâce au courage de Dominique, des milliers d'ennemis de la foi sont morts sur le bûcher. De l'avis de Marc Lestrade, "ce sont les techniques de combat observées par Saint Dominique pendant les croisades qui sont à l'origine de la lutte monacale."

D'abord pratiquée exclusivement par les Dominicains, la lutte monacale a été adoptée dès le 15ème siècle par tous les ordres religieux catholiques. La plupart des monastères sont maintenant équipés d'une cour intérieure rectangulaire entourée d'un cloître, et dans laquelle se déroulent les combats.

"Les combats de lutte monacale suivent un rituel qui n'a guère changé depuis près de sept siècles" explique Frère Stéphane, l'actuel champion de France. Après une invocation à la Vierge, les combattants se ruent l'un vers l'autre en poussant des cris gutturaux, et tentent de repousser l'opposant vers le cloître. Pour cela, il est admis de se servir de ses mains nues ainsi que de plusieurs accessoires.

Par exemple, les pratiquants de la lutte monacale tressent eux-mêmes un fouet avec des cordelettes. Comme Jésus combattant les marchands du Temple, ils utilisent ensuite ce fouet pour déséquilibrer l'adversaire. Le reste du temps, ces cordelettes tressées sont portées autour de la taille, par-dessus la robe de bure.

Après le combat, lutteurs et spectateurs se réchauffent traditionnellement devant un feu de fagots, qui symbolise la foi venant à bout des doutes des hérétiques. Mais ces rituels d'une grande beauté restent l'apanage de quelques privilégiés.

Un sport mal considéré

En effet, la pratique de la lutte monacale est peu répandue en France. Les clubs paroissiaux manquent cruellement de ressources, car L'Etat laïque a longtemps regardé ce sport avec suspicion. Certains le présentent même comme un moyen de contourner la loi sur les financements publics d'activités religieuses.

Les milieux catholiques dénoncent ce double langage des pouvoirs publics. "Sous couvert d'activités sportives, les cours de judo, de yoga ou de karaté servent souvent de terrain de recrutement aux religions orientales" dit Sœur Marie-Thérèse, championne d'Europe 1975 dans la catégorie "moniale."

Pourtant, le manque de moyens de ce sport n'explique pas tout. Généralement rebutés par les séances de prière qui précèdent chaque combat, les jeunes sont en effet de plus en plus nombreux à pratiquer des arts martiaux athées comme la boxe française.

C'est pourquoi plusieurs initiatives sont prévues dans l'année qui vient, sous l'égide de la Conférence des Evêques de France, pour mieux faire connaître ce sport. On peut notamment citer le prochain film "Saint Georges et le Fils du Dragon," qui marquera les vrais débuts à l'écran du médaillé olympique David Douillet.

L'ancien judoka, récemment converti à la lutte monacale, portera peut-être les espoirs de l'équipe de France, à condition que le CIO accepte les proposition des dominicains. L'initiative des dominicains n'est en effet pas sans soulever une certaine polémique, car les catholiques ne sont pas unanimes à souhaiter une démocratisation de leur sport traditionnel.

Controverse interne.

"La lutte monacale est une discipline de maîtrise de soi, qui demande des années de pratique continue" proteste le père Giacomo Bini, ministre général de l'Ordre des Franciscains. "Cela n'a strictement aucun sens de la pratiquer en amateur." Le père Bini dénonce également les origines païennes des Jeux Olympiques.

Mais le père Azpiroz Costa, maître des Dominicains, écarte d'un revers de main ces objections, qu'il attribue à la cuisante défaite subie par l'équipe franciscaine au dernier Championnat Monacal Inter-Ordres. "Comme Dominique, nous sommes à l'écoute des signes des temps" dit le prêtre, pour lequel cette discipline traditionnelle constitue une manière originale de proclamer l'évangile, et d'enrayer "la perte d'influence de l'Eglise dans les milieux sportifs."

"Grande est la puissance de la foi, jeune novice," ajoute le maître Azpiroz Costa.

Si la proposition au CIO a pu être officialisée, c'est probablement grâce à l'intervention personnelle du pape Jean-Paul II. Le champion de Pologne 1953 dans la catégorie "prêtre" n'était autre qu'un certain Karol Wojtila, alors chapelain à l'université de Cracovie. Cela explique peut-être son accession au pontificat en 1978. Car selon certaines indiscrétions, des combats de lutte monacale seraient organisés lors des conclaves secrets pour départager les cardinaux candidats au trône de Saint Pierre.

La mauvaise volonté de certains catholiques ne sera pas le seul obstacle sur la voie de la reconnaissance olympique. Il faut dire que l'initiative des dominicains n'est également guère appréciée par les représentants des autres arts martiaux, qui craignent que le public ne soit dérouté par l'abondance de l'offre.

"Alors que les arts martiaux asiatiques utilisent souvent la force de l'adversaire contre lui-même, le kung-fu catholique se contente d'asséner des coups sans aucune subtilité" dit René Delvaux, président de la Fédération Française des Arts Martiaux.

Et René Delvaux de spéculer sur la cause du piètre succès des missionnaire chrétiens en Extrême-Orient: "Il est clair que quoi qu'il arrive, un lutteur monacal se prendra toujours une raclée face à un judoka ou un karatéka."



Copyright (c) 2002 Thomas Zartregu. Ce texte est une fiction. Toute ressemblance avec des personnes ou des évènement existants ou ayant existé ne serait qu'une coïncidence.










Initiation des enfants à la Lutte Monacale

La Fédération Française de Lutte Monacale invite les parents à inscrire leurs enfants aux cours de lutte monacale qui seront organisés à la rentrée par de nombreux établissements d'éducation catholiques.



Trophée de lutte monacale catégorie Enfant de Choeur


Renseignez-vous auprès de votre paroisse.


posté par Thomas à 21:52 -


Commentaires des lecteurs

Bonjour,
je suis dominicain (un vrai...), et je tombe sur cette page hilarante ! Merci pour ce bol d'air frais !

Cordialement.

Rémi.
 
Merci Rémi !

J'avais signalé il y a plusieurs mois cette importante nouvelle au site web de l'Ordre des Dominicains. J'attends la réponse - mais les séances d'entraînement occupent probablement tout le temps libre du webmaster.
 
Vraiment hilarant et très imaginatif ...
On croirait vraiment une dépèche d'agence.
Si le catholicisme était réellement si drôle, j'irais plus souvent à la messe !
 
La plupart des monastères sont maintenant équipés d'une cour intérieure rectangulaire entourée d'un cloître, et dans laquelle se déroulent les combats
 
Ah, merde, c'était une blague... moi qui voulait m'inscrire voire devenir moine par intérim. Terminer une rouste par un signe de croix, c'aurait été la classe ! Jésus distribuait bien des pains, lui !
 
Publier un commentaire



RETOUR AU SOMMAIRE