Le Crocodile Paroissial
Humour athée, parodie et satire.

Les informations de l'agence EAP sont d'une "exactitude biblique."



Notre site paroissial
est #1 sur Google !


Sujets d'actualité
Clonage chrétien
Immortalité du Pape
Kung-fu catholique
Faux paroissiens
Culte de Marcel
L'Eglise admet que la terre est ronde
Sectes
Pétomanie
Renouveau charismatique
Prêtres athées
Eau bénite
Spiritualité marxiste
Chrétiens primitifs
Halloween
Vraie Croix
Iznogoud accusé d'islamophobie
Casimir

Liens externes
Jésus-o-Matic
FAQ sur l'athéisme
Dieu : 329 arguments

Donnez votre avis !
Contacter la rédaction
Forum de discussions




wArchives:


-- ACCUEIL --



wPublicité








This page is powered by Blogger. Why isn't yours?
wsamedi 16 novembre 2002


L'Eglise Catholique admet que la Terre est ronde

CITE DU VATICAN (EAP) – Dans un message envoyé à l'Académie Pontificale des Sciences, le Pape Jean-Paul II a affirmé que la théorie de la rotondité de la Terre est compatible avec la foi chrétienne. Cette hypothèse, émise par des païens grecs polythéistes au VIe siècle avant Jésus-Christ, soutient que notre planète a la forme générale d'une sphère et que nous vivons sur sa surface extérieure.

Cette prise de position a immédiatement suscité de vives réactions dans les milieux fondamentalistes chrétiens américains. "La platitude terrestre est une évidence, reconnue depuis des siècles par de nombreux universitaires éminents" dit Charles K. Johnson, président de la Flat Earth Society à Lancaster (Californie, USA).

Selon le pasteur Johnson, une Terre sphérique impliquerait un Enfer d'un volume fini, ce qui est incompatible avec le nombre de catholiques et d'athées qui y sont destinés. "Comment les papistes expliquent-ils autrement Isaïe 24:1 qui mentionne la 'face de la Terre'? Ou Job 26:10 'Il a tracé un cercle sur la surface des eaux'? Comment peuvent-ils nier Jérémie 49:36, qui parle des quatre coins de l'horizon?"

"Chaque chrétien doit savoir que l'Ancien Testament ne doit pas être pris au pied de la lettre - sauf bien sûr les passages prédisant l'avènement de Notre Seigneur" répond le cardinal Joseph Ratzinger. Pour le responsable de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, la cause est entendue. A l'époque où Il a inspiré l'Ancien Testament, Dieu a sans doute estimé que les hommes n'étaient pas prêts à une telle révélation.

Urbi et Orbi

Mais si cette explication va de soi, il n'en est pas de même d'un passage du Nouveau Testament qui a toujours rendu perplexes les théologiens chrétiens. Dans l'Evangile de Matthieu, il est indiqué que le Diable a transporté Jésus sur une "très haute montagne" d'où Il pouvait voir "tous les royaumes du monde".

Géométriquement, cela ne semblait possible qu'avec une Terre plate, car la courbure d'un sphéroïde aurait masqué lesdits royaumes au-delà de l'horizon. Le catholicisme ne s'était donc jamais vraiment réconcilié avec la dérangeante théorie, et des expressions comme "urbi et orbi" font toujours référence au 'disque' terrestre.

Les choses auraient pu en rester là longtemps sans Frère François Derain, un astronome français en délégation au centre de recherche de l'Observatoire du Vatican à Tucson (Arizona, USA). Ce scientifique avait toujours été tourmenté par l'apparente contradiction entre sa foi et les principes de base de l'astronomie.

"La solution était évidente, et les hommes l'avaient devant les yeux depuis toujours!" s'exclame Frère François, pour lequel le Diable a en fait entraîné Jésus sur une montagne de la face visible de la Lune. "Le Seigneur a vu tourner la Terre dans le ciel de notre satellite. En moins de 24 heures, la rotation de notre planète a bien permis à Jésus de contempler tous les royaumes de la Terre."

Une fois publiée dans l'Osservatore Romano, cette explication simple et entièrement compatible avec les Ecritures a fini par convaincre la hiérarchie catholique.

Foi et science

"Vous savez, des intuitions comme celle-ci, il y en a très peu dans la vie d'un scientifique" dit le père George V. Coyne, S.J., Directeur de l'Observatoire du Vatican. "Si Dieu ne l'avait pas appelé, Frère François aurait pu se contenter de quelques découvertes prosaïques, au lieu de bouleverser notre vision du monde comme il l'a fait!"

"Contrairement aux sarcasmes d'un positivisme dépassé, il n'y a aucune incompatibilité entre foi et science" poursuit le père Coyne. "Bien au contraire, chaque fois qu'une avancée de la science contredit notre dogme, nous adaptons de bon coeur ce dernier. Quoique parfois avec un peu de retard."

Frère François fait d'ailleurs fort justement remarquer que, comme tout principe scientifique, la rotondité de la Terre ne reste qu'une théorie. "A tout moment, une théorie peut être remplacée par une autre, contrairement aux vérités divines, qui sont immuables."

De nombreux scientifiques catholiques accueillent cette nouvelle avec un soulagement non déguisé. "J'ai soigneusement imprimé la déclaration du Pape", dit Sylvain Ledoux, chercheur en sociologie à l'Université Paris VI. "Maintenant, quand un collègue athée me fera une remarque désobligeante sur notre soi-disant obscurantisme, je me ferai un plaisir de lui prouver qu'il a tort!"

Il faut dire que la déclaration du Pape ne fait pas l'affaire de certains esprits forts, qui perdent là un de leurs chevaux de bataille. "Je croyais qu'il n'y avait pas d'air sur la Lune" persifle le comédien Jacques Vasseur, fondateur du mouvement Arrêt-Curé. "Remarquez que cela n'a pas dû gêner leur Jésus, puisqu'il est censé avoir retenu sa respiration pendant trois jours et trois nuits..."

Théorie des germes

Cette prise de position du souverain pontife fait suite à la récente révision du procès de Galilée, et à l'acceptation de la théorie de l'évolution de Darwin.

Selon Frère François, le prochain chantier scientifique du Vatican portera certainement sur la théorie des germes. Cette hypothèse sur l'origine des maladies a été émise au 19ème siècle par Louis Pasteur, un savant français à la réputation sulfureuse.

La situation théologique de cette théorie est d'ailleurs assez similaire à celle de la théorie de la rotondité de la Terre il y a encore quelques mois. D'une part, le récit de la Création dans la Genèse ne mentionne nullement les virus et les êtres unicellulaires. D'autre part, Jésus déclare dans Matthieu 13:32 que la graine de moutarde est la plus petite de toutes les semences, ce qui est en apparente contradiction avec l'existence de spores microscopiques.

Selon le cardinal Ratzinger, le Saint Siège devrait prendre position sur la théorie des germes "dans deux ou trois siècles".



Copyright (c) 2001 Thomas Zartregu. Ce texte est une fiction. Toute ressemblance avec des personnes ou des évènement existants ou ayant existé ne serait qu'une coïncidence.



posté par Thomas à 10:31 -


Commentaires des lecteurs

Mort de rire! je découvre ce texte très très longtemps après, et je dois dire que l'histoire de la Lune, et de la moutarde, me fait bien rire!
 
Hello, How do I get in touch with you? There is no email or contact info listed .. please advise .. thanks .. Mary. Please contact me maryregency at gmail dot com
 
Publier un commentaire



RETOUR AU SOMMAIRE